Ne te retourne pas

19 mai - 24 juillet 2016
vernissage : mercredi 18 mai, à 19h
commissaire : Etienne Hervy

« Vous recevez une carte blanche. Un bref instant vous en appréciez la matité, jaugez l’épaisseur du carton et son toucher. Puis, dans le doute, à la recherche d’un indice, vous la retournez. Avec elle, tout peut basculer. L’information sera peut-être au dos. Si son revers est aussi immaculé que sa face, alors imprimez-là._
Il y a à Nogent-sur-Marne, un lieu et ses espaces qui, au terme de leur histoire, ont été dévolus à des fonctions d’exposition, entendons de présence et de représentation de l’art, au travail des artistes et à l’expérience du visiteur.
Soit. Tâchons d’y faire entrer le graphisme en essayant simplement d’habiter l’endroit, quitte à oser le mode mineur pour l’envers. Pour répondre à une carte blanche, le mieux serait qu’elle soit recto/verso : 
– présenter simultanément des productions inédites et des travaux existants ;
– s’affranchir autant que possible de ce que devrait être une exposition de graphisme (une affiche recto/verso n’est plus une affiche en même temps qu’elle est deux fois une affiche…) et de ce que devrait être une œuvre ;
– jouer et se jouer du recto/verso propre à de nombreux supports graphiques : invitation, pochette de disque… et plus largement de l’activation des mécaniques en deux temps dans ces supports et dans d’autres ;
– profiter de ces effets en mont(r)ant le tout comme un ralenti suave. »

Étienne Hervy

Du 19 mai au 24 juillet prochains, la Maison d’Art Bernard Anthonioz à Nogent-sur-Marne présente une exposition axée sur le graphisme intitulée Ne te retourne pas, une carte blanche donnée au commissaire Étienne Hervy. Des affiches de Pierre Bernard, Paul Elliman, Laurent Fétis, Graphic Thought Facility, Mevis & Van Deursen, M/M (Paris), ou Jan Van Toorn, des journaux de Grapus, des impressions de Syndicat (François Havegeer et Sacha Léopold), des pochettes de disques par Loulou Picasso ou Peter Saville ou un film de Len Lye sont présentés. Réunies ou produites à cette occasion, les œuvres constituent une « tracklist », la bande son d’un moment et d’un lieu. Ainsi, cette exposition regarde le graphisme non pas pour en expliciter le fonctionnement dans le cadre de la commande, d’un processus de communication ou d’édition, mais bien plutôt comme autant de ponctuations visuelles qui émergent par endroits dans la vie, le quotidien et l’inattendu. Ces extraits sont ici considérés pour leur capacité à animer les interstices de l’attention que le visiteur voudra bien leur porter. Ils ne répondent à aucun thème commun, ils sont simplement à même de résonner ensemble, articulés par un effet d’écho et de larsen. Chaque artiste, à sa façon et pour ses raisons, explore une mécanique à deux temps : recto/verso, relation texte/image, série…

Étienne Hervy est commissaire indépendant. Il a été rédacteur en chef de la revue étapes: puis directeur du Festival international de l’affiche et du graphisme de Chaumont de 2010 à 2015.

adagp logo cp

nga