Voix d'eaux et + Fabrice Hyber

10 mai — 18 juin 2006

En procédant par accumulations, hybridations, mutations, Fabrice Hyber opère de constants glissements: chaque œuvre n’est qu’une étape intermédiaire et évolutive de ce «work in progress» qui se répand comme une prolifération de la pensée, établissant des liens et des échanges qui donnent ensuite lieu à d’autres articulations.

Pour «Voies navigables de France», Fabrice Hyber a réalisé un ensemble de dessins au cours d’un long voyage aux bords des rivières, fleuves et canaux. Près de 200 dessins et esquisses qui parlent, pointent du doigt, s’interrogent, réagissent et se croisent à l’instar du réseau fluvial.

L’artiste poursuit aujourd’hui ce travail, le prolonge et l’enrichit d’une nouvelle création: le «POF 152», perpétuant le dialogue initié entre l’eau et le paysage. Il nous entraîne ainsi de l’espace intérieur de l’exposition à l’espace extérieur du parc de la Maison d’Art Bernard Anthonioz, toujours au fil de l’eau.

L’exposition est produite par la Fondation nationale des arts graphiques et plastiques et Voies navigables de France, en partenariat avec le MAC/VAL musée d’art contemporain du Val-de-Marne. En procédant par accumulations, hybridations, mutations, Fabrice Hyber opère de constants glissements: chaque œuvre n’est qu’une étape intermédiaire et évolutive de ce «work in progress» qui se répand comme une prolifération de la pensée, établissant des liens et des échanges qui donnent ensuite lieu à d’autres articulations.

Pour «Voies navigables de France», Fabrice Hyber a réalisé un ensemble de dessins au cours d’un long voyage aux bords des rivières, fleuves et canaux. Près de 200 dessins et esquisses qui parlent, pointent du doigt, s’interrogent, réagissent et se croisent à l’instar du réseau fluvial.

L’artiste poursuit aujourd’hui ce travail, le prolonge et l’enrichit d’une nouvelle création: le «POF 152», perpétuant le dialogue initié entre l’eau et le paysage. Il nous entraîne ainsi de l’espace intérieur de l’exposition à l’espace extérieur du parc de la Maison d’Art Bernard Anthonioz, toujours au fil de l’eau.

L’exposition est produite par la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques et Voies navigables de France, en partenariat avec le MAC/VAL musée d’art contemporain du Val-de-Marne