La main numérique

Peindre, dessiner, filmer, numériser
Un projet de Dominique Païni
14 janvier — 7 mars 2010

C’est la coexistence de travaux plastiques « faits à la main » et « faits à la machine », coexistence, chez un même artiste, sans dominante qui a donné lieu à cette proposition. Cruelle loi d’une sélection d’artistes qui n’a pas, par ailleurs, l’ambition de l’évaluation qualitative : seulement exploration d’une pratique contemporaine des arts visuels.

L’animation du dessin n’est pas le critère qui justifie de présenter ensemble ces artistes. C’est plutôt la conjonction d’une « mémoire d’aveugle », le dessin — pour reprendre la belle formule du philosophe Jacques Derrida — et l’hyper-visibilité de l’enregistrement vidéo ou du graphisme assisté par ordinateur.

L’exposition La main numérique suggère que des artistes filment quand ils dessinent, dessinent quand ils filment…et, que dessiner/peindre ET filmer constituent une pratique contemporaine, unifiée et plurielle à la fois.

L’exposition entend donc illustrer ce disegno contemporain : maîtrise du dessin ET filmage.

Artistes exposés : Alice Anderson, Virginie Barré et Stéphane Sautour, Laëtitia Benat, Blanca Casas Brullet, Hélène Delprat, Marie Drouet, Catharina Van Eetvelde, Vidya Gastaldon et Nathalie Rebholz, Camille Henrot Marko Maëtamm, Mel O’ Callaghan, Lionel Renck, Anne-Marie Schneider, Valérie Sonnier, Fabien Verschaere, Thibaut Waré, Brigitte Zieger.