Performance d'Alex Cecchetti

Mercredi 17 mai à 19h30

A l'occasion du vernissage de l'exposition O! Watt up, Alex Cecchetti réalisera une performance inédite, intitulée Draperies Study with Koi

Deux danseurs sont mis en confrontation et instruits avec différentes iconographies de la peinture occidentale ou non. Sans connaître celles données à l’autre, lors de l’activation de la performance, ils se partagent une seule étoffe pour reproduire leurs propres images. Le résultat est des formes hybrides et inattendues comme si une peinture de Giorgione pouvait rencontrer celle d’un Leonardo, ou les amoureux d’Hokusai se retrouver à jouer à voler les drapées aux moines ascétiques de Zurbaran. Ou encore comme si Bethsabée prenait son bain lors de bataille de Cascina, et au lieu de deux personnes âgées qui la regardent et la menacent, elle serait alors entourée par les soldats florentins au milieu d’une bataille et d’un strip-tease. Les drapées, l’habit autant que la peinture sont toujours reliés à la question de la représentation. Si la forme est le résultat et la synthèse de tensions internes, la représentation des draps est la surface et la synthèse de ce que reste cache et invisible dans l’image. Mais comme dans la danse de Salomé, voile après voile, l’image mise à nue est invisible, car la nudité de l’image est son absence aveuglante. Plus de représentation, plus d’érotisme. “Éteignez les flambeaux. Je ne veux pas regarder les choses. Je ne veux pas que les choses me regardent. Eteignez les flambeaux. Cachez la lune ! Cachez les étoiles!"
Dans cette histoire non linéaire de la peinture, on voit nager un Koi. C’est un poisson japonais, et aussi la métaphore de ce projet, où les drapées et les corps, l’invisible et le visible se poursuivent l’un l’autre, ils se retrouvent, se perdent à nouveau, produisant une image clignotante en transformation continue. Un jeu baroque de formes, car la vie avec autant des formes ne peut être que baroque.

Galerie

5